Jésus a donné un sens à ma vie

Publié dans Rencontre avec Jésus

Je m’appelle Ginette, j’ai 27 ans. J’ai grandi dans une famille religieuse avec un background catholique mais peu pratiquante. Je n'ai aucun souvenir d’un contact profond avec l’évangile. Déjà toute petite, j’étais victime d’oppressions et de persécutions nocturnes et je n’arrivais pas être épanouie intérieurement. J’avais à plusieurs reprises des pensées de mort et des combats constants dans mes rêves et j’étais tout le temps constamment dans la peur. Bien évidemment, parallèlement à cela, j’étais un enfant très rebelle, immorale et aimant l’argent que je mentais pour avoir et que j’avais volé notamment à mon papa. Durant l’adolescence, je fus baptisée et communiée à l’église catholique sous décision des grands-parents et parents. Dieu m’avait fait grâce d’avoir du succès au lycée (j’étais parmi les meilleurs élèves et très souvent première de la classe). Mais, parallèlement à tout cela, je continuais à vivre dans l’immoralité sexuelle. 

 

En classe de 3ème alors que j’avais 14 ans, je traversais une des périodes les plus difficiles de ma vie quand je fus victime d’attaque mystique (sorcellerie). Les oppressions et persécutions de l’enfance avaient repris mais cette fois de manière accélérée. Un matin alors que je me réveillais, j'ai senti une forte oppression pendant que je me voyais en train de mourir. À cet instant, je compris que c’était une affaire mystique alors j’appelai Dieu au secours par la prière en citant le “Notre Père” et je vis comme l’Esprit Saint qui vint déposer son souffle en moi et me ravir de la main de l’ennemi. Après cette tentative échouée, ce fut une période de maladies et de persécutions nocturnes qui s’en suivirent. J’avais perdu le goût de la vie, elle n’avait pas de sens pour moi car je vivais dans la peur et ma vie d’adolescente et scolaire n’étaient pas très ordinaires. Mes parents désespérés allaient de marabouts (appelés guérisseurs), pour que j’obtins guérison et délivrance. En effet, à l’hôpital on ne voyait rien pourtant au-delà des persécutions nocturnes, je manifestais des symptômes de nombreuses maladies dont : l’Asthme, le mal de nerfs, les problèmes cardiaques, des problèmes digestifs, etc. C’était difficile, les choses horribles qu’on me demandait de faire, j’étais fatiguée et chaque fois je criais à Dieu lui disant que je compte sur lui pour mettre une fin à ce cycle car ces solutions de marabout en marabout n’en finissait pas et ne réussissaient jamais. Je compris que seul Dieu pouvait me sauver. Mes nuits étaient sans repos et fracassées constamment avec des attaques. J’étais malgré cette vie pénible entre sorcellerie et maladie, adonnée à mes études. J’étais un modèle pour tous les jeunes de mon lycée, quartier et de ma ville. Je voyais juste la grâce de Dieu car les gens ne savaient pas ce qu’il en était de tout cela, ils voyaient juste le succès pensant que ma vie était facile. 

J’obtins mon baccalauréat en 2009 et c’était le début de ma vie universitaire. J’arrive à l’université, je continua à mener une vie de désordre, de débauche, d’immoralité sexuelle. J’allais de relation en relation sans être satisfaite. J’ai continué même les activités religieuses à l'église où j'étais lectrice. Les gens me voyaient comme une fille correcte, sainte même à la limite. Or, pendant la messe je savais ce que je faisais en semaine, ma conscience n’était pas tranquille. Quelquefois même la veille j’étais sortie pour aller à des fêtes, sorties aux snacks bars avec des amies, je me sentais très mal et sale le matin mais j’allais à l’église. Mais à ce moment, je cherchais vraiment le Seigneur et dans mon coeur je criais au Seigneur que je sais je suis perdue, je voudrai au fond de moi expérimenter une vie de vérité, de sainteté mais je n’y arrivais pas. 

Parallèlement, les oppressions continuaient et mes parents continuaient à chercher à consulter des personnes soi disant spirituelles pour me guérir, jusqu'au jour où je m’y opposa et dit que je n’irai plus jamais chez des soi disants personnes spirituelles aux grands pouvoirs reçus de Dieu ni marabouts, je voulais désormais me confier seulement en Dieu. J’étais très maladive à cause de cela comme d’habitude et ma vie c’était les hôpitaux. Le désir de connaître Dieu grandissait dans mon cœur, je commençais à le chercher personnellement en lisant plein d’articles sur internet et mon cœur commençait à avoir soif de Dieu car je cherchais la paix, de vivre une vie vraie et agréable à Dieu. 

 

Dieu vit l’état de détresse de mon âme et il me répondit lorsqu’il m’envoya à Paris en 2017 où il parla à mon cœur au travers de ma rencontre avec les chrétiens de la CMCI notamment de l’Assemblée de Villejuif dont j’assistais régulièrement aux enseignements et aux cultes les dimanches. Dans le cœur du pasteur, il mit un fardeau pour moi et surtout un message du passage de Jean 12 : 20-25 lui parlant de moi avant même qu’on ne se voit, car on ne se connaissait pas encore. Le message qu’il avait mis dans le cœur du Pasteur ce dimanche m’avait profondément bouleversé car il me parlait directement. C’était comme si Dieu, Lui même me parlait exposant chaque chose de mon cœur. Il ne s’agissait plus pour moi de négocier quoique ce soit dans la loi de Dieu mais de lui obéir entièrement j’en avais bien conscience mais mon cœur était troublé, c’était difficile d’abandonner sa religion et de lâcher toutes ses choses sur lesquelles je m’étais longtemps adonné (succès académique, petits copains, vie de fête et de liberté malsaine). Après plusieurs résistances, j'ai reçu un matin, l’appel de mon Pasteur, c'était le 8 mars 2017 qui m’invita et me présenta de nouveau l’évangile. Je ne pus résister et fis ainsi la prière de repentance. Mes péchés défilaient dans mon esprit depuis l’enfance jusqu’à ce jour là je voyais le mensonge, la fausseté, l’immoralité, le vol, l’orgueil. J’ai ressenti un poids si lourd de culpabilité et c’était la première fois je voyais ce que mon péché avait fait au cœur de Dieu, combien j’avais désobéi à Dieu et pensais être une bonne personne à cause de mes résolutions et succès sociaux. Je me fis baptisée ensuite un dimanche 16 avril 2017. Personne ne m’avait forcé, j’avais su que le baptême que j'avais reçu étant petite n’était pas conforme à la Bible et en plus j’étais et vivais dans le péché, je ne m’étais pas repenti. J’avais souvent regretté les péchés commis juste à cause du mal que ça me faisait mais pas parce que je me sentais coupable envers Dieu. Mais cette année-là j'ai su ce qu’était réellement la condition de mon cœur et ma vie, une vie de péché et un cœur vraiment mauvais. 

Ma vie prit un réel nouveau départ, j'exerce ma foi de manière vraie, c’est merveilleux, je n’avais jamais expérimenté cela. Je me suis mise à évangéliser, à prier et lire vraiment ma bible. Je me suis séparée de tout ce qui n'était pas agréable à Dieu à ma connaissance. Je ne trouvais plus que mon plaisir à être dans les endroits qui ne plaisent pas à Dieu et ou à faire ce qui n’est pas agréable à Dieu. Les amitiés pas saines et relations immorales je m’en suis éloignée. Un frère m’a beaucoup exhorté sur le fait de la restitution après ma conversion. Ainsi, il m’a enseigné qu’il s’agissait d’une étape importante pour exposer le diable et son œuvre et entrer dans sa liberté totale en Christ. J’ai commencé à la suite de ma conversion, à mettre de l’ordre dans ma vie en effectuant des restitutions auprès de ceux avec qui j’avais commis des péchés. J’ai écrit aux personnes depuis les relations immorales de l’enfance à l’adolescence/ jeunesse pour me séparer de cela en confessant avoir participé à ces péchés et affirmant que désormais cette vie est terminée, maintenant je suis un enfant de Dieu. Et je fis toutes les restitutions morales (vérité), les restitutions financières ou matérielles, des choses ou argent reçus de ces relations immorales. J’ai reçu durant ces années un ministère profond de guérison intérieure et également de délivrance après le ministère de brisement de liens. Ma mère a donné sa vie au Seigneur et a abandonné toute cette vie de marabouts. Aujourd’hui, je n’ai plus souvenir de toutes ces maladies ou malaises d’origine mystique. 

 

C’est une telle joie aujourd’hui de se réveiller dans la présence de Dieu, de servir Dieu au lieu de gaspiller le temps dans une vie de péché. Aujourd’hui, j’expérimente de jour en jour la joie, la paix que je n’avais pas avant car je sais que je suis dans la vérité. Le Seigneur m’a guéri et m’a restauré et même promu au plus haut niveau dans ma vie personnelle, je voyage aujourd’hui et accomplis encore des exploits plus grands dans ma vie académique et professionnelle. Je sers avec joie le Seigneur comme jeune dirigeante dans la prière et l’évangélisation. Il m’a donné une famille merveilleuse, l'église au sein de laquelle je vis les meilleurs moments de ma vie, j’ai souvent l’habitude de dire que c’est l’avant goût du ciel. Il a changé ma vie et a réécrit mon histoire. Et c’est pour lui, que je me tiens aujourd'hui pour te dire qu’il est réel, il change et transforme les vies. Écoute, on ne choisit pas d’où l’on vient ou on naît, mais on choisit ce qu’on veut devenir car Dieu nous donne une opportunité de réécrire notre histoire, et tu peux te saisir de cela aujourd’hui. Je l’ai saisi et je n’ai aucun regret, ne laisse pas le diable te tromper par la peur pour rester dans l’état où tu es, il y a un grand Sauveur, un Seigneur Jésus-Christ qui change les vies, un Ami fidèle et tendre, un Père à l’amour infini. Il attend que tu viennes à Lui tel que tu es et il va te changer. Il l’a fait pour moi. Alors, ne rate pas cette opportunité car les années de ta vie courent et l’on ne sait ni l’heure, ni le moment où tout prendra fin. C’est maintenant l’heure du salut comme écrit dans la Bible , ouvre ton cœur pendant qu’il frappe à la porte, ouvre lui et laisse lui donner du sens à ta vie.

 Ginette

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Se connecter

Contact Info

CMCI SUD FRANCE
1 Impasse de Monaco
31100 Toulouse, France

Mail : contact @cmcisudfrance.org
Bureau : +33(0)5.62.17.76.50
Mobile : +33(0)6.15.28.91.89

 

WORLD CONQUEST

We Support WORLD CONQUEST