Vous aimerez connaitre ...

      oo

Je me suis demandé...: Un questionnement du pasteur

Écrit par Administrateur le . Publié dans Méditations quotidiennes

Je me suis demandéJe me suis demandé combien de maman dans le monde ayant des enfants comme moi, meurt sans avoir reçu Christ? Et moi devrais me réjouir et me contenter de dire gloire à Dieu pour ma maman qui est allée se reposer?

Je me suis demandé qu'en est-il de la maman des autres et que faire pour m'assurer que les mamans des autres écoutent l'évangile et sois sauvées? 

Combien de maman meurt chaque jour sans Christ?

Je me suis demandé est-ce vraiment normal que je me réjouisse de ce que nous avons produit et envoyé l'année dernière deux missionnaires internationaux partant de Toulouse, pourtant qu'en aurait-il été si ce chiffre était multiplié par le nombre d'assemblée en France cela aurait fait 68x2 soit 126 missionnaires partis de la France l'année dernière (2017) pour gagner les âmes.

Je me suis demandé pourquoi certains frères étaient surpris de me voir poursuivre ma vie Chrétienne et mes programmes comme ci de rien n'était et je me suis dit : Ah! Oui, plusieurs disent avoir donné leur vie à Jésus mais n'ont pas compris qu'ils n'appartiennent plus à leur famille terrestre mais à leur famille céleste. Oui ils n'ont véritablement pas compris que Jésus avait dit "qui est ma mère et qui sont mes frères"

Math13 : 47-48:Quelqu'un lui dit : Voici, ta mère et tes frères sont dehors, et ils cherchent à te parler. Mais Jésus répondit à celui qui le lui disait : Qui est ma mère, et qui sont mes frères ? Puis, étendant la main sur ses disciples, il dit : Voici ma mère et mes frères. Car, quiconque fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux, celui-là est mon frère, et ma soeur, et ma mère.

Oui ils n'ont pas compris ce que cela implique d'appartenir à Christ, ils chantent juste le chant J'appartiens à Jésus (2x), J'appartiens à mon sauveur, oh oui j'appartiens à Jésus (2x), J'appartiens à mon sauveur, mais ce chant n'est pas vrai dans leur vie. Ils appartiennent à Jésus le dimanche quand tout va bien et le dimanche quand tout va mal ils appartiennent à leur village, leur coutume, leur tradition, leur famille, leur pays, leurs amis et connaissances, leurs enfants, leur épouse.

A qui appartiens-tu vraiment?

Alors je me suis demandé, au fait ont-ils lu ce passage de la parole ou dans l’église primitive un homme marié comme Ananias pouvait tomber raide mort en pleine réunion d’église et que la réunion continuait son cours sans perturber l’ambiance ou entraîner une modification si ce n’est le fait que les jeunes gens ont été commissionné pour enterrer la dépouille du fr Ananias.

Je me suis demandé au fait comment peut-on enterrer un homme marié sans même informer sa femme pour lui dire que son mari est mort, sans qu’elle n’ait personne qui pouvait l’intercepter en chemin pendant qu’elle entrait à l’église pour lui donner la nouvelle et sans qu’elle ne se rende même compte que quelque chose s’est passé à l’église ?

Je me suis demandé n’avait-il pas de famille, de père, de mère, des sœurs et frères, des cousins et cousines, des tantes et oncles ou encore des enfants? Comment pouvait-on enterrer un homme sans informer ou attendre l’un de tous ceux-ci ?

Je me suis demandé comment on pouvait inhumer un frère comme le frère Ananias qui avait apporté une grande contribution à l’église sans envoyer une délégation d’anciens et sans que même l’apôtre Pierre lui-même en personne ne se déplace pour les obsèques et que la tâche est confiée aux jeunes gens ?

Je me suis demandé pourquoi n’avoir pas organisé une veillée mortuaire pour le frère Ananias ?

Actes 5 : 1-11 Mais un homme nommé Ananias, avec Saphira sa femme, vendit une propriété, et retint une partie du prix, sa femme le sachant ; puis il apporta le reste, et le déposa aux pieds des apôtres. Pierre lui dit : Ananias, pourquoi Satan a-t-il rempli ton cœur, au point que tu mentes au Saint Esprit, et que tu aies retenu une partie du prix du champ ? S'il n'eût pas été vendu, ne te restait-il pas ? Et, après qu'il a été vendu, le prix n'était-il pas à ta disposition ? Comment as-tu pu mettre en ton cœur un pareil dessein ? Ce n'est pas à des hommes que tu as menti, mais à Dieu. Ananias, entendant ces paroles, tomba, et expira. Une grande crainte saisit tous les auditeurs. Les jeunes gens, s'étant levés, l'enveloppèrent, l'emportèrent, et l'ensevelirent. Environ trois heures plus tard, sa femme entra, sans savoir ce qui était arrivé. Pierre lui adressa la parole : Dis-moi, est-ce à un tel prix que vous avez vendu le champ ? Oui, répondit-elle, c'est à ce prix-là. Alors Pierre lui dit : Comment vous êtes-vous accordés pour tenter l'Esprit du Seigneur ? Voici, ceux qui ont enseveli ton mari sont à la porte, et ils t'emporteront. Au même instant, elle tomba aux pieds de l'apôtre, et expira. Les jeunes gens, étant entrés, la trouvèrent morte ; ils l'emportèrent, et l'ensevelirent auprès de son mari. ne grande crainte s'empara de toute l'assemblée et de tous ceux qui apprirent ces choses.

Puisse cette « Grande crainte qui a saisi les auditeurs et également cette grande crainte qui s’est emparé de toute l’assemblée et de toi qui me lis actuellement » se saisir et s’emparé de toi.

Je me suis demandé quelle attitude Jésus avait? On vient lui dire que son ami (un proche, un intime, une personne à qui il est affectueusement attaché) est malade il ne se presse pas et ne s’agite pas outre mesure et ensuite que la personne est morte il ne se mets pas à modifier son programme subitement et arrête toute chose, pour intervenir. Je me suis demandé, n’allons-nous pas dire que Jésus agit comme s’il avait un cœur insensible, un cœur dure, manquant de l’affection ?

Jean 11 : 3- 17 Les sœurs envoyèrent dire à Jésus : Seigneur, voici, celui que tu aimes est malade. Après avoir entendu cela, Jésus dit : Cette maladie n'est point à la mort ; mais elle est pour la gloire de Dieu, afin que le Fils de Dieu soit glorifié par elle. Or, Jésus aimait Marthe, et sa soeur, et Lazare. Lors donc qu'il eut appris que Lazare était malade, il resta deux jours encore dans le lieu où il était, et il dit ensuite aux disciples : Retournons en Judée. Les disciples lui dirent : Rabbi, les Juifs tout récemment cherchaient à te lapider, et tu retournes en Judée ! Jésus répondit : N'y a-t-il pas douze heures au jour ? Si quelqu'un marche pendant le jour, il ne bronche point, parce qu'il voit la lumière de ce monde; mais, si quelqu'un marche pendant la nuit, il bronche, parce que la lumière n'est pas en lui. Après ces paroles, il leur dit : Lazare, notre ami, dort ; mais je vais le réveiller. Les disciples lui dirent : Seigneur, s'il dort, il sera guéri. Jésus avait parlé de sa mort, mais ils crurent qu'il parlait de l'assoupissement du sommeil. Alors Jésus leur dit ouvertement : Lazare est mort. Et, à cause de vous, afin que vous croyiez, je me réjouis de ce que je n'étais pas là. Mais allons vers lui. Sur quoi Thomas, appelé Didyme, dit aux autres disciples : Allons aussi, afin de mourir avec lui. Jésus, étant arrivé, trouva que Lazare était déjà depuis quatre jours dans le sépulcre. 

Jean11 :35-36 Jésus pleura. Sur quoi les Juifs dirent : Voyez comme il l'aimait.

Je me suis demandé, pourquoi il a mis jusqu’à 4 jours et est arrivée après l’enterrement de son ami ? On pourrait se dire était-ce vraiment son ami ? Pourtant s’était bien son ami pour lequel il a même pleuré, car les pleures aussi montrent l’amour que l’on a pour une personne. Oui les pleures permettent de faire voire ton degré d’amour pour une personne. L’attitude de Jésus n’a qu’une seule réponse : Faire la volonté de son Père coûte que coûte

Puissions-nous en toute chose faire la volonté de notre Père. Viens avec moi faire la volonté de Dieu notre Père. Puissions-nous offrir nos vies en sacrifice vivant.

Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable. Rom12 :1

J'ai été crucifié avec Christ ; et si je vis, ce n'est plus moi qui vis, c'est Christ qui vit en moi ; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m'a aimé et quis'est livré lui-même pour moi. Gal2 :20

…car Christ est ma vie, et la mort m'est un gain. Philippiens 1 :21

Ne peut être un coouvrier que celui qui possède l’esprit de l’ouvrier. Viens avec moi pour être coouvrier de Christ par le Saint-Esprit.

Et maintenant, est-ce la faveur des hommes que je désire, ou celle de Dieu ? Est-ce que je cherche à plaire aux hommes ? Si je plaisais encore aux hommes, je ne serais pas serviteur de Christ. Gal1 :10

Pasteur Hermann MBAMI ENGO

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Se connecter

Tu as un talent

Nos Évènements

 

Ressources & Medias

 

Soutenir les pauvres

Contact Info

CMCI SUD FRANCE
1 Impasse de Monaco
31100 Toulouse, France

Mail : contact @cmcisudfrance.org
Bureau : +33(0)5.62.17.76.50
Mobile : +33(0)6.15.28.91.89

 

WORLD CONQUEST

We Support WORLD CONQUEST