J'ai eu un enfant

Publié dans Guérisons miraculeuses

J'ai 41ans, mariée à 33ans à un non-croyant, j'étais alors rétrograde, (abandonner le Seigneur a été la pire chose que j'ai faite de toute ma vie.)

Tu comprendras par la suite pourquoi je supplie en pleurant les sœurs célibataires de n'épouser en aucun cas un non-croyant.

Mon mari et moi avons une fille de 02ans. 

L'attente a été longue et éprouvante, très éprouvante. 

J'ai consulté une gynécologue qui m'a dit après divers examens que je n'avais aucun problème et qui a prescrit un spermogramme à mon mari qui lui a refusé d'aller se faire prélever. 

Je ne pouvais plus retourner chez la gynécologue qui m'avait exigé le spermogramme avant de pouvoir me donner des boosters et des stimulants d'ovulation. 

J'ai été triste, vraiment triste, amère et j'en suis même arrivée à accuser mon mari de boire des spermicides pour m'empêcher de concevoir étant donné que les examens montraient que je n'avais rien.

Quelques temps après ces événements, mon amie d'enfance est venue au Seigneur. J'avais alors maintenant une personne physique avec qui partager le lourd fardeau de mon cœur, elle m'a soutenue en écoute en encouragements et en prières. 

Puis un jour elle m'a suggéré d'aller voir son gynécologue qui était un spécialiste de la stérilité. 

J'y suis allée bien que ma gynécologue m'ait dit que je n'avais rien.

Ce deuxième gynécologue m'a d'abord prescrit un examen que je n'avais pas fait avec mon ancienne gynécologue.

Un examen qui devait montrer si j'ovulais encore.

Cet examen a révélé que je n'ovulais plus.

Le gynécologue m'a mise sous traitement pendant quelques mois pour rétablir l'ovulation et à l'examen de contrôle, tout était réparé. 

Par la suite il m'a fait faire un examen de ma glaire cervicale qui a révélé que ma glaire était acide et était assurément responsable du fait que je ne concevais pas, il m'a aussi dit qu'il n'y avait aucun traitement ce qui supposait la possibilité d'une insémination artificielle.

Je ne cachais aucun de ces résultats à mon mari. 

Ma croix est devenue plus lourde quand mon mari qui avait été blessé par mon accusation à propos de spermicides s'est mis à ajouter à ses injures habituelles celle de femme stérile. Cette injure venant de ton propre mari pourrait tuer une femme, un jour j'ai eu tellement mal que j'en étais presque devenue folle, ce jour là j'ai cassé mon iPad dans une violence que je ne me connaissais plus depuis que je suis revenue au Seigneur. Je voudrais que tu mesures la grâce que tu as d'avoir ton mari qui se tient à tes côtés dans cette période.

Après cet examen, le gynécologue m'a fait faire un prélèvement vaginal 09h après un rapport sexuel.

Les résultats ont révélé qu'il n'y avait aucun spermatozoïde, même pas un spermatozoïde mort que ma glaire acide aurait tué.

Il a alors prescrit un spermogramme à mon mari. 

Mon mari a refusé. 

Là je peux te dire que j'ai cru recevoir le ciel sur la tête. J'étais alors sur facebook partageant la parole de Dieu avec des croyants. 

Un jour, un croyant marié et père d'enfants, avec lequel j'étais dans un groupe facebook d'enfants de Dieu m'a contactée. 

On s'est alors mis à partager inbox, très vite nous sommes passés sur whatsapp et imo et gmail. 

Sans que je ne m'en rende compte, la relation est devenue impudique au bout de quelques jours.

Je me sentais mourir mais en cet homme j'avais une oreille attentive et pas d'insultes, tout le contraire de ma réalité conjugale. Quand j'ai compris au bout d'une semaine de relation immorale virtuelle que j'allais mourir si je n'arrêtais pas cette relation, j'ai tout raconté à mon amie d'enfance et sœur en Christ. Elle aurait pu compatir connaissant ce que je traverse dans mon foyer, elle aurait pu me trouver des circonstances atténuantes. Je bénis le Seigneur de qu'elle n'a rien fait de tout ça. 

Elle a encore été d'un réel soutien pour moi dans cette situation.

Un autre frère à qui j'ai parlé de cette histoire m'a ordonné de quitter facebook. Sans conviction mais par obéissance, j'ai quitté facebook. Mon mari que d'ailleurs mes publications chrétiennes dérangeaient m'a demandé pourquoi je partais de facebook, je lui ai dit que ça me prenait trop de temps, il a insisté et m'a demandé si je me faisais draguer, je lui ai dit oui, il m'a alors dit que ça ne valait pas la peine de partir, qu'il fallait juste dire non aux dragueurs, je lui ai dit certes, mais qu'étant donné que mes standards de sainteté avaient baissé et donc que j'étais vulnérable, je préférais fuir. 

C'est alors que mon mari m'a sorti des mots que j'avais été jusqu'à ne plus espérer

Il m'a annoncé que vu qu'il venait de comprendre que j'étais vraiment totalement dans le mariage, il allait faire le spermogramme et tout ce qu'on lui demanderait pour qu'on ait un enfant, c'était fin novembre 2015. 

Connaissant mon mari, je savais que ça serait dans environ 06 mois qu'il se lèverait réellement, mais au moins il était d'accord pour le faire.

Il nous a fallu à mon amie, mon pasteur et à moi quelques semaines pour me sortir du trou dans lequel je m'étais jetée en permettant à mon cœur de désirer un autre que mon mari, cet autre homme je ne l'ai jamais rencontré physiquement. C'est la preuve que le péché sexuel s'est adapté à la technologie. Satan ne nous veut définitivement du bien. 

En Janvier 2016, j'étais totalement libre. 

Repentie, pardonnée, restaurée

LIBRE!!!!

En février, alors que j'étais faire du remplacement tôt le matin comme femme de ménage dans un hôpital, je me suis sentie bizarre. 

À la fin du travail vers 08h j'ai pris le bus pour me rendre à mon travail qui commençait à 09h. Sur le chemin j'ai acheté un test de grossesse. 

Arrivée à mon travail, avant même de préparer mon charriot de ménage, j'ai couru aux toilettes.

J'ai fait le test tel que marqué et au bout de quelques secondes, les deux barres de positivité se sont affichées. Je n'en croyais pas mes yeux. 

J'ai appelé mon amie d'enfance au téléphone pour lui expliquer et je lui ai envoyé la photo du test pour qu'elle confirme ce que je croyais avoir vu, à son tour je pense qu'elle a montré à ses collègues et elle m'a confirmé en me disant qu'il fallait quand-même que je fasse un test sanguin. 

J'ai alors envoyé la photo à mon mari. J'ai appelé mon médecin traitant qui m'a prescrit un test sanguin qui s'est révélé positif. 

Après,  j'ai pris rendez-vous avec le gynécologue, il m'a fait une échographie et m'a confirmé que j'étais enceinte. 

La joie

La reconnaissance! Quelle grâce! 

Je ne sais plus exactement quand et dans quelles circonstances, mais je me souviens avoir dit au Seigneur un jour de ne me donner un enfant que si cela ne m'éloignait pas de Lui au point de me faire rétrograder. 

Durant ces cinq longues années d'attente, j'ai eu toutes sortes de propositions, une amie m'a proposé un traitement à l'indigène, une copine m'a conseillé d'aller dans un centre PMA en Espagne me faire inséminer avec les semences de quelqu'un d'autre que mon mari et éventuellement les ovocytes d'une autre femme au cas où je n'en aurais plus. Après la même copine m'a dit d'aller coucher avec un autre homme si ça ne marchait pas avec mon mari. Cette  copine m'appelait tous les mois pour savoir si j'étais enceinte. 

Un jour, alors qu'elle venait encore insister de manière virulente pour que j'aille en Espagne, je lui ai répondu que l'enfant n'était pas un passage obligé et donc que si Dieu m'en donnait, je l'accueillerais avec actions de grâces, mais si jamais l'enfant ne venait pas, je continuerais ma vie avec la joie d'être en vie car la vie est un don. 

Elle a fini par me laisser tranquille en me disant "c'est ton problème".

Ma chère sœur Anonyme, je vais t'encourager avec ce verset :

Après que Jésus a dit cela, il crache par terre. Avec sa salive, il fait de la boue et il met la boue sur les yeux de l’aveugle. 

Jean 9:6‭

Jésus était-il incapable de guérir cet aveugle juste par imposition de mains?

NON.

Il a usé d'un élément extérieur pour le guérir.

L'élément extérieur à l'accomplissement de mon miracle était la science. Et quand la science ne pouvait plus m'aider sans le spermogramme de mon mari, le miracle de notre Dieu s'est opéré. Mon mari n'a même pas eu besoin de se soumettre à ces examens qu'il appréhendait. 

L'impossible humain devient le possible divin quand tous les possibles humains sont épuisés

Que le Seigneur vous bénisse et vous soutienne le frère et toi.

 

Elvyre O.

Commentaires   

0 #3 KOUANDJI BEKOUMB Jos 03-01-2020 05:57
gloire à notre Seigneur Jésus Waouooooooo
Citer
0 #2 lamna paulin 05-12-2019 10:05
Le Seigneur Jésus_Christ m'a sauvé. je suis très reconnaissant en vers mon Sauveur. grâce à Lui m,aujourd'hui, je suis vivant. que toute la Gloire, l'honneur et l'adoration Lui soit rendu.Alléluia Amen!
Citer
0 #1 lamna paulin 05-12-2019 09:58
je suis heureux de servir le Seigneur Jésus_Christ.
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Se connecter

Contact Info

CMCI SUD FRANCE
1 Impasse de Monaco
31100 Toulouse, France

Mail : contact @cmcisudfrance.org
Bureau : +33(0)5.62.17.76.50
Mobile : +33(0)6.15.28.91.89

 

WORLD CONQUEST

We Support WORLD CONQUEST