Le chrétien et l'alcool

Publié dans Le chrétien au quotidien

Image le chrétien au quotidien

*LA BIBLE, LA BIÈRE, LE VIN, LES BOISSONS FORTES ET NOUS*

Beaucoup de gens ont dit tant de choses sur la bière, le vin, les boissons fortes et l'alcool en général. C'est devenu un sujet controversé tout comme le divorce et le remariage.

J'aimerais d'abord aborder ce sujet en abordant la question du mariage. Dieu n' a jamais créé l'institution du mariage en vue du divorce. C'est pourquoi Jésus a dit:"... C'est pourquoi ce que Dieu a uni ensemble, que l'homme ne le sépare pas"(Matthieu 19:4-6).

L'homme a frustré l'intention originelle de Dieu pour le mariage. Par sa dureté de cœur, l'homme cherchait le divorce. Quand les pharisiens montraient du doigt le Seigneur Jésus au fait que Moïse recommandait le divorce, il dit:"Moïse vous a permis de divorcer de vos femmes parce que vos cœurs étaient durs. Mais ce n'était pas ainsi depuis le commencement"(Matthieu 19:8).

Quel était le but originel de Dieu dans la création du mariage? Il ne voulait que la mort pour mettre fin au mariage. Il voulait qu'une fois mariés, seule la mort les sépare, et non le divorce.

L'apôtre Paul dit:"Par exemple, par la loi, une femme mariée est liée à son mari tant qu'il est vivant, mais si son mari meurt, elle est libérée de la loi du mariage. Donc, si elle épouse un autre homme alors que son mari est encore en vie, on l'appelle adultère. Mais si son mari meurt, elle est libérée de cette loi et n'est pas adultère, même si elle épouse un autre homme"(Romains 7:2-3).

Ainsi, les incroyants et les religieux (Pharisiens) sont libres de divorcer, pas nous, peuple de Dieu. Pour nous, Il nous dit encore:"Je déteste le divorce... et je déteste qu'un homme se couvre de violence aussi bien que de son vêtement...". Gardez-vous donc dans votre esprit, et ne brisez pas la foi"(Malachie 2:16).

Parce qu'il déteste le divorce, il n'était pas content quand la femme du prophète Osée a divorcé ou s'est éloignée de lui. C'est pourquoi Dieu a dit à Osée:"Va, montre encore ton amour à ta femme, bien qu'elle soit aimée d'une autre et qu'elle soit adultère..."(Osée 3:1).

Même si les non-croyants et les personnes religieuses sont libres de divorcer, ils ne peuvent divorcer qu' à la condition que l'autre partenaire ait été prouvé hors de tout argument pour avoir été maritalement infidèle (Matthieu 19:9). Dieu est attristé quand un croyant en Christ divorce pour quelque raison que ce soit.

De la même manière, Dieu ne le prend pas gentiment lorsqu'un croyant en Christ prend le chemin de l'alcool. L'alcool est en compétition avec le Saint-Esprit. Quand les gens sont remplis du Saint-Esprit et parlent en langues, ils ont l'air de boire du vin (Actes 2:4,12,13).

C'est pourquoi on ordonne au croyant de se remplir du Saint-Esprit et non du vin, ce qui conduit à la débauche (Éphésiens 5:18).

Les incroyants et les religieux sont autorisés à boire, mais à condition qu'ils ne se saoulent pas (Proverbes 20:1).

Cependant, nous, les croyants, sommes prêtres et les prêtres ne sont pas autorisés à boire de l'alcool. La Bible dit:"Mais vous êtes un peuple élu, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple appartenant à Dieu, afin que vous déclariez les louanges de celui qui vous a appelés des ténèbres dans sa merveilleuse lumière"(1 Pierre 2:9).

Si vous avez été choisis par Dieu et lui appartenez, vous êtes prêtre. Si vous avez été amené des ténèbres à la lumière de la vie, vous êtes un prêtre.

L'apôtre Jean a prié, en disant:"... A celui qui nous aime et nous a libérés de nos péchés par son sang, et qui nous a fait devenir un royaume et des prêtres pour servir son Dieu et son Père - à lui soit la gloire et la puissance pour toujours et à jamais! Amen"(Apocalypse 1:5-6).

Qui est donc prêtre?

1. Celui qui est aimé de Dieu.

2. Celui qui a été libéré de ses péchés par le sang de Jésus

3. Celui qui, avec tous ceux qui ont été ainsi sauvés, constitue le royaume de Dieu.

4. Celui qui a été appelé à servir le Fils et le Père.

Celui qui a une telle description est appelé prêtre. C'est pourquoi tous les croyants deux fois nés en Christ, achetés par le sang, sont prêtres.

Maintenant, tous les prêtres sont exemptés de boire du vin et toute autre boisson fermentée. La Bible dit:"Alors l'Éternel dit à Aaron:" Vous et vos fils (les prêtres) ne devez pas boire du vin ou d'autres boissons fermentées quand vous allez dans la tente d'assignation, sinon vous mourrez. C'est une ordonnance durable pour les générations à venir. Vous devez distinguer entre le saint et le commun, entre l'impur et le pur"(Lévitique 10:8-10).

Aaron et ses fils, les prêtres, se virent promettre la mort si jamais ils buvaient du vin ou toute autre boisson fermentée et entraient dans la tente de la Rencontre. La tente de la Rencontre était là où se trouvait le tabernacle. C'était là où était la présence de Dieu. C'était la demeure de Dieu parmi le peuple.

La Parole de Dieu répète:"Aucun prêtre ne doit boire du vin lorsqu'il entre dans la cour intérieure"(Ezéchiel 44,21). La cour intérieure est à nouveau là où se trouve la présence de Dieu. C'est le lieu où Dieu habite dans le temple.

Aujourd'hui, on dirait avec insistance que la Tente de la Rencontre est devenue notre corps mortel. Le corps du croyant porte la présence de Dieu. Nos corps sont devenus le temple du Dieu vivant (1 Corinthiens 6:19-20;3:16;2 Corinthiens 6:16). Nous, croyants, nous sommes le temple du Dieu vivant!

Cela signifie que Dieu habite en nous en la personne du Saint-Esprit. Tout comme la présence de Dieu était dans la tente de la Rencontre, cette présence est maintenant avec le croyant! Comment alors allons-nous verser du vin ou toute autre boisson fermentée dans cette Présence sans conséquences néfastes? Ce n'est pas possible!

Cela signifie que chaque fois qu'un croyant boit, le vin ou la boisson fermentée lui apporte directement la mort. Il peut s'agir de mort spirituelle, professionnelle ou physique. Il peut s'agir d'un décès conjugal, émotionnel ou financier. Il peut s'agir d'un décès commercial, économique ou professionnel. Il peut s'agir d'un décès en affaires, d'un décès dans une relation ou d'un décès dans l'occupation. Elle peut être personnelle, corporative ou tout autre décès. Il y a une sorte de mort ou une autre qui se produit quand nous, prêtres ou croyants, prenons le chemin de l'alcool.

C'est ce qui est arrivé aux prêtres, Nadab et Abihu. Ils sont allés dans la voie de l'alcool et ont continué à exercer leurs fonctions sacerdotales. Lisez Lévitique 10:1-2.

L'alcool et le Saint-Esprit ne peuvent pas cohabiter sans provoquer la mort. Celui qui a les deux doit mourir d'une façon ou d'une autre! L'alcool, c'est la mort. C'est de l'indignité. C'est commun, et nous les croyants, nous avons été appelés hors du commun au Christ.

La voie de l'alcool est aussi la voie de l'impureté pour nous croyants. Tous les autres peuvent boire de l'alcool, pourvu qu'ils ne se saoulent pas, PAS nous!

Nous avons été séparés du commun au Christ. Lisez 2 Rois 10:15-17. Jérémie 35:1-19. Jonadab, fils de Recab était un contemporain du roi Jehu. C'était un saint homme. Il a soumis ses enfants et leurs descendants à sa vie de sainteté. Entre autres choses, ils ne devaient jamais boire de vin. Ils gardèrent sa parole du temps de Jéhu jusqu'au temps de Jérémie.

Le temps de Jéhu continua le temps de Josaphat et d'Achab. Le temps de Jérémie a commencé avec le temps de Josias. Ainsi, du temps de Jonadab jusqu'au temps de Jérémie, il y eut environ 8 générations. Aucun descendant de Jonadab n' a jamais goûté le vin à la 8ème génération! Voir Matthieu 1:8-11 pour un calcul des 8 générations.

Notre statut de temples mobiles et humains du Dieu vivant ne nous permet pas de boire du vin ou toute autre boisson forte. Si c'est le cas, on meurt. Notre séparation de la commune, comme les Recabites, ne nous permet pas de boire de l'alcool. Si Jonadab disait à ses enfants et à ses descendants de ne jamais boire de vin et qu'ils obéissaient, nous devrions aussi obéir au frère Zach Fomum, notre père du ministère, à ce sujet.

Cependant, nous ne sommes peut-être pas des pharisiens sur cette question. Si votre état de santé est tel que les médecins doivent vous donner du vin pour que vous puissiez vivre ou guérir, je n' y vois aucun problème. Je ne pointerai pas non plus du doigt ceux qui font leur salade au vinaigre de vin.

En conclusion, en fin de compte, ces choses sont des questions de conscience. Suis ta conscience et ne pèche pas contre Dieu et Sa Parole. Amen.

Mathew Yujika Ngo, ** Mathew Yujika Ngo, *_

*Lilongwe, le 16 avril 2016*

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Se connecter

Contact Info

CMCI SUD FRANCE
1 Impasse de Monaco
31100 Toulouse, France

Mail : contact @cmcisudfrance.org
Bureau : +33(0)5.62.17.76.50
Mobile : +33(0)6.15.28.91.89

 

WORLD CONQUEST

We Support WORLD CONQUEST